Cfdt_O_S_H_RVB                

 

« Loi du Travail »

 

INTERVIEW (EXTRAIT) - Le patron de la CFDT juge le projet de loi travail équilibré mais réclame des aménagements, notamment sur le licenciement économique.

 

La CFDT, défend "la philosophie" de la loi Travail. "La première version du texte était inacceptable" juge Laurent Berger. "Elle a été réécrite, grâce notamment à l'action de la CFDT.

 Il reste des points à traiter, comme le périmètre des licenciements économiques qui doit être européen, et non français…

 Sur le fond, nous soutenons la philosophie du texte car créer de la norme au plus près des entreprises, par la négociation collective, est une bonne chose.

 Des garde-fous existent dans cette réforme. "Faisons confiance aux acteurs de terrain! D'autant que le projet de loi travail pose des garde-fous:

 -       Les accords devront être signés par des syndicats représentant au moins la moitié des salariés et, en l'absence d'accord, le Code du travail actuel s'appliquera.

 -       Et puis n'oublions pas les progrès de cette loi, comme le compte personnel d'activité (CPA).

 -       Les mesures sur les travailleurs détachés, la protection des non-salariés, les moyens des syndicats…"

  

La CFDT mène "un syndicalisme constructif. Elle ne se contente pas d'être le relais des mécontentements, elle fait également des propositions".